Orchestre des Champs-Elysées

Stravinsky Fauré

G. FAURÉ Requiem op.48 (version 1893)
A. BRUCKNER Aequale n°1 en ut m WAB 114 / Ave Maria / Christie factus est / O Justi / Locus Iste / Aequale n°2 en ut m WAB 149
I. STRAVINSKY Symphonie de Psaumes

Dorothée Mields, soprano
Krešimir stražanac, baryton-basse

Collegium Vocale Gent
Philippe Herreweghe, direction

Le Collegium Vocale Gent + l’Orchestre des Champs-Élysées = une équation sans égale. 
Le programme de ce concert est taillé sur mesure pour un chœur d’excellence, le Collegium Vocale Gent. Rien de tels que les très mystiques et planants Motets de Bruckner pour entendre le fondu de sa sonorité a capella. Avec la version originale du Requiem de Fauré (un violon solo et un effectif très réduit) dont Philippe Herreweghe assura la re-création en 1988, le chœur chante tout en nuance dans une ambiance très intimiste. En total contraste, et pour conclure le concert, il fait preuve de sa très haute virtuosité dans l’hypnotique Symphonie de Psaumes qui date de la période néoclassique d’un Stravinsky de retour à la pratique religieuse.

Crédits photo: 
jeici1